Forum non officiel sur le chanteur Bruno Bénabar
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 [Archives] Articles 2009 (concerts & divers)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
kiki
Admin


Messages : 10540
Date d'inscription : 08/07/2009

MessageSujet: Re: [Archives] Articles 2009 (concerts & divers)   Mar 21 Juil - 15:24

Merci Barnabette Smile

(j'ai édité ton message pour rajouter la photo qui allait avec Wink )
Revenir en haut Aller en bas
http://benabaretcie.forumactif.org
Nadine

avatar

Messages : 287
Date d'inscription : 20/07/2009
Age : 39
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: [Archives] Articles 2009 (concerts & divers)   Mar 21 Juil - 17:01

Merci Kiki ! Je n'arrivais pas à modifier mon message...
Revenir en haut Aller en bas
Agnès

avatar

Messages : 11177
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: [Archives] Articles 2009 (concerts & divers)   Mar 21 Juil - 17:50

Bénabar de tout c(h)œur

Sophie Lebrun (lalibre.b)



La Grand-Place transformée en cabaret survolté. Quand, très tôt, une pluie vient chatouiller le public, on songe au concert d’un autre Bruno (Caliciuri, alias Cali) au même endroit l’an passé, qui s’était mué en véritable tornade, dans tous les sens du terme.

“Ils traversent la vie comme on prend le train/Rassurés par la foule, ils aiment sans aimer”. Stéphanie Blanchoud, la voix fine et le chant juste, portée notamment par un violon et un violoncelle, déballe sans chichi ses textes doux-amers : décorticage des sentiments, aversion pour les faux-semblants. Le public est clairsemé mais plutôt attentif, sur la Grand-Place de Spa, lundi à 19h30. L’artiste belge surprend, en se lançant dans un intermède détonant et ironique (réponse à un monsieur qui trouvait son univers “pas très joyeux”) : une incursion dans les tubes des Jackson Five. Précision utile : “Je fais ce clin d’œil, dans mes concerts, depuis plusieurs mois...”.

Les rangs se resserrent, quand arrive Salvatore Adamo, une heure plus tard. Artiste “à la pointe de la modernité et d’une actualité indiscutable” ? Charles Gardier, organisateur des Francos, y va un peu fort. De là à dire qu’il est dépassé ou ringard, il y a un pas. D’autant que notre Adamo national est en forme, et bien entouré : huit musiciens dynamiques aux allures de cabaret volontiers festif. Observez le public, cette frange qui est ici pour Bénabar et feint d’écouter de haut, juste par curiosité, son prédécesseur. Au fil du concert, les échanges de rictus gênés font place aux sourires et chantonnements, puis à la franche participation au spectacle – on a tous en nous une mélodie d’Adamo. Quand il entonne “Les filles du bord de mer”, la place n’est plus qu’une seule voix et qu’une seule vague de bras. Rien de fabuleusement novateur, certes (on ne demande pas à Adamo de la jouer électro ou hard rock, après tout). Mais des mélodies et une générosité immuables. Un nouveau titre tout de même (“La boîte à souvenirs”). Et deux duos seulement – il vient d’en sortir un album entier – mais bien enlevés : “Georges” avec sa violoniste, “En blue jeans…” avec Adrienne Pauly. Contre toute attente, Bénabar ne l’accompagnera pas sur “Vous permettez, monsieur”.

Bénabar, parlons-en. Bruno Nicolini de son vrai nom, puisant partout dans son répertoire, de “La p’tite monnaie” à “Infréquentable”, confirme sa réputation d’excellent artiste et animateur. Avec sa fabuleuse troupe de neuf musiciens-choristes (… et danseurs) et son décor à trois niveaux, il déploie une sorte de cabaret folk survolté qui peut virer à la fanfare, à la chanson façon Nino Ferrer, aux années folles, à la musique mariachi… Quand, très tôt, une pluie vient chatouiller le public, on songe au concert d’un autre Bruno (Caliciuri, alias Cali) au même endroit l’an passé, qui s’était mué en véritable tornade, dans tous les sens du terme. Mais le calme revient vite. Météorologiquement parlant du moins. Bénabar est un infatigable vibrion monté sur souliers bleu électrique, comédien jouant le rôle de l’artiste égocentrique (“arrêtez d’applaudir les musiciens, vous allez leur donner la grosse tête”), “francocentrique” (“les 3/4 d’heure de retard, c’est parce qu’on teste du nouveau matériel, on ne pouvait pas prendre le risque à Paris…”) et bavard (dix fois, il interrompt la chanson calme “Malgré tout”, au risque de susciter l’agacement). Agacement qu’il décrit si bien dans ses textes – entre autres sentiments et scènes du quotidien. Celui d’un parent face à son enfant qui ne veut pas dormir, en particulier. La “Berceuse”, enveloppée de chœurs a capela, sera le moment-clé d’un concert marquant.
Revenir en haut Aller en bas
kiki
Admin
avatar

Messages : 10540
Date d'inscription : 08/07/2009
Localisation : Rennes

MessageSujet: Re: [Archives] Articles 2009 (concerts & divers)   Mar 21 Juil - 18:22

Merci Agnès Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://benabaretcie.forumactif.org
MéLie-MéLo

avatar

Messages : 2667
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 30
Localisation : Doubs

MessageSujet: Re: [Archives] Articles 2009 (concerts & divers)   Mar 21 Juil - 23:09

Merci pour les articles... Que du bon, une nouvelle fois, hihih Very Happy.
Revenir en haut Aller en bas
http://myspace.com/moi_melimelo
kiki
Admin
avatar

Messages : 10540
Date d'inscription : 08/07/2009
Localisation : Rennes

MessageSujet: Re: [Archives] Articles 2009 (concerts & divers)   Mer 22 Juil - 10:17

© La Dernière Heure 2009 - (22/07/2009)

Bénabar : un lingot de bonheur


© PIRARD

45 minutes de retard n'auront pas altéré la patience des spectateurs

Les problèmes techniques et une fine pluie n'auront pas eu raison de leur bonne humeur : lorsque Bénabar déboule, il illumine la Grand-Place de Spa, il raconte, il amuse, il chante : normal, c'est une bête de scène. Élégant mais pas très à l'aise dans son costume sombre et sa cravate bleue, la petite boule de nerfs a encore fait des merveilles.

Ce croqueur de portraits tendres et tellement réalistes utilise toutes les cordes de son arc-en-ciel de mots pour envoûter une foule déjà à ses pieds. Bondissant, cabriolant entre ses morceaux, Bénabar n'est pas homme à vivre son concert de l'intérieur. Tout est bon pour faire participer le public.

Amusant par moments, plus piquant quand il s'agit de charrier ses fans belges, le chanteur dialogue avec une facilité déconcertante et pour peu que son public lui tienne tête, la conversation devient aussi culte que d'inoubliables répliques de film. Son concert ressemble à une gigantesque fresque peinte d'humour et d'énergie.

Le chanteur égratigne ses titres pendant plus d'une heure et demie. Plus rock dans Les maux d'amour , penchant vers l'électro poussif dans Le dîner où les invités reprendraient bien une part de folie légère, rien ne peut faire retomber l'ambiance. Même la douceur de Malgré tout ne donne pas l'occasion de se reposer sur ses lauriers : l'envoûtement est général.

Fier professeur qui mène sa classe au sommet de l'excellence, Bruno Nicolini alias Bénabar a imposé son style variétoche comme une évidence. Ses fidèles amis les cuivres, le clavier, le violon et la clarinette sont toujours à portée de main. Dans sa grande cour de récréation, ses neuf gentils acolytes de tournée s'en donnent à cœur joie.

Une bande de joyeux lurons toujours acteurs comme sur La Berceuse où ils forment une chorale de crooners décalée pour amuser la galerie et faire résonner polyphoniquement la mélodie. Cette symbiose-là, on adore. Une originalité qui n'aura de cesse de surprendre les fans toujours plus hétéroclites de l'artiste français. Son attachement au public est total, on le mesure quand le chanteur entonne Bruxelles . Deux rappels clôtureront ce tour de chant papillonesque et infréquentablement magique. Bénabar nous a ouvert grand ses ailes.


Quentin Verheyen

Edit : je viens de m'apercevoir qu'ils ont mis la même photo que pour l'article précédent ! Ah ces journalistes....

Re-edit : vous avez vu "les maux d'amour" Rolling Eyes Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://benabaretcie.forumactif.org
Agnès

avatar

Messages : 11177
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: [Archives] Articles 2009 (concerts & divers)   Mer 22 Juil - 11:14

Je me suis délectée à la lecture de cet article. juste savoir écrire ce qui fera plaisir aux lecteurs. De la simplicité et des compliments.
Et même avec des "maux d'amour" !!
Revenir en haut Aller en bas
Laurence

avatar

Messages : 4714
Date d'inscription : 18/07/2009
Age : 50
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: [Archives] Articles 2009 (concerts & divers)   Mer 22 Juil - 12:38

Je n'avais même pas remarqué, tellement je me suis régalée à lire l'article lui-même ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://lirevoir.unblog.fr/
kiki
Admin
avatar

Messages : 10540
Date d'inscription : 08/07/2009
Localisation : Rennes

MessageSujet: Re: [Archives] Articles 2009 (concerts & divers)   Mer 22 Juil - 14:19

Source : Nordlittoral.fr - mercredi 22.07.2009, 14:00
Bénabar en coulisses, hier soir, avant son concert


« Je ne suis pas un bouffeur de musique »


C'est la troisième fois que vous participez au festival de la Côte d'Opale. Est-il différent des autres ?
Chaque festival a son ambiance, a sa propre identité.

Sur nos tournées, c'est évidemment différent, puisque nous gérons nous-mêmes les spectacles. Les festivals ont leur façon d'organiser, de programmer. En tout cas, ici, je me souviens de m'être bien amusé.

Avec votre nouvel album, "Infréquentable", allez-vous continuer à chanter d'anciennes chansons sur scène ?

Bien sûr ! Nous ne sommes pas un service après-vente. On est là pour un spectacle, pas dans l'idée de vendre absolument nos nouveaux titres. L'objectif reste avant tout de passer de bons moments.

Vos sources d'inspiration ?

Elles sont toujours un peu mystérieuses, je n'arrive pas trop à les définir. Mes chansons viennent de ce que je vois, de ce que je vis. J'essaie d'être à l'écoute de ce qui se passe, tout en prenant un peu de recul, parce que mes histoires doivent être comprises par les gens. Le but n'est pas d'être nombriliste.

Avez-vous des envies particulières quant à vos prochains albums ?

Je me suis aperçu qu'en général, nous les chanteurs, on n'utilise que quatre voire cinq thèmes dans nos registres. Ils sont retraitables à l'infini. J'ai un nombre restreint de thèmes malheureusement, il faudrait que je me renouvelle !

Ce qui change avec "Infréquentable", c'est surtout l'instrumental. L'album est plus pop, avec notamment plus de guitare.

Des influences musicales particulières ?

Je ne suis pas un grand bouffeur de musique. J'écoute de nombreux artistes, notamment les nouveautés, mais de manière tout à fait professionnelle. Il n'y a pas de musique sans arrêt à la maison.

Laissez-vous place à l'improvisation dans votre spectacle ?

Non, c'est carré. Le show est calibré, travaillé en amont avec les musiciens. Nous improvisons rarement.

Vos prochaines dates ?

Le festival continuera jusqu'en août, puis la tournée reprendra en novembre, pour se terminer le 1er décembre à Bercy.
Revenir en haut Aller en bas
http://benabaretcie.forumactif.org
Laurence

avatar

Messages : 4714
Date d'inscription : 18/07/2009
Age : 50
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: [Archives] Articles 2009 (concerts & divers)   Mer 22 Juil - 14:51

Jusqu'en août ? Sur le programme officiel ça finit le 30 juillet, à Valras ! Et ça recommence fin octobre, d'ailleurs... Imprécision de sa part, ou nouvelles dates en vue ? bounce
Revenir en haut Aller en bas
http://lirevoir.unblog.fr/
kiki
Admin
avatar

Messages : 10540
Date d'inscription : 08/07/2009
Localisation : Rennes

MessageSujet: Re: [Archives] Articles 2009 (concerts & divers)   Jeu 23 Juil - 10:28

La Voix du Nord - jeudi 23.07.2009 -
Bénabar à Calais : un plaisir partagé



Entre chaque chanson, Bénabar salue, remercie, applaudit. Comme impressionné par tant de monde venu l'écouter. Photo : Jean-Pierre Brunet

Bénabar est venu au Festival de la Côte d'Opale pour la troisième fois, sept ans après son passage au théâtre de Calais en 2002. C'était mardi soir. Remarqué et remarquable.

Costume noir mais baskets et cravate bleus. Une touche de folie. Bénabar aime la scène et ça se voit. Son entrée fracassante soulève ses fans. Il saute, grimace, interpelle. Pas vraiment le même homme que celui rencontré trois heures plus tôt. Posément, il affirmait que « la scène, c'est le moment central, celui où on a le sentiment de faire quelque chose. » On comprend mieux.

Pendant plus de deux heures, Bénabar a fait le spectacle, infatigable. Et il y en a eu pour tous les goûts, de tous les albums. « La scène ce n'est pas du service après-vente, lance Bénabar. Nous ne voulons pas vendre les nouveaux titres. L'idée est de passer un bon moment. De Y a une fille qu'habite chez moi à Dis-lui oui, les paroles font mouche.

Dix acolytes sur scène

Déjà bien chaud, le public s'est enflammé sur le titre À la campagne, l'un des derniers succès. L'effet papillon a trouvé un écho plus fort encore. « Merci beaucoup m'ssieurs dames ! ». Entre chaque chanson, Bénabar salue, remercie, applaudit. Comme impressionné par tant de monde venu l'écouter. Même pas grisé par le succès.

Pour l'accompagner sur scène, neuf musiciens, des amis surtout. Il joue avec eux, les taquine, les met en avant tout au long du concert. Car Bénabar, c'est surtout Bruno, le chanteur qui n'a pas pris la grosse tête. Alors il l'avoue, il n'est pas vraiment Infréquentable, titre de son quatrième album. « Je veux donner quelque chose de sulfureux à ma carrière », lance l'artiste, amusé.

La mise en scène, c'est aussi le fort du chanteur. Avec ses potes, toujours, sur le devant de la scène. Dix amis qui, entre obscurité et lumière, simulent des instants captés sur papier glacé. Et amusent la galerie entre deux tubes. Alors il le dit, il « n'improvise pas trop en général. Le show est calibré, très travaillé en amont ».

On ne lui en veut pas. Pas plus quand il prend ses jumelles pour faire mine d'observer ceux qui ne chantent pas.
Avant de partir, il remercie le festival, « qui l'a bien soutenu ». Cette année plus que jamais, il le lui a bien rendu.
PAR MÉLANIE HOCHART
Revenir en haut Aller en bas
http://benabaretcie.forumactif.org
kiki
Admin
avatar

Messages : 10540
Date d'inscription : 08/07/2009
Localisation : Rennes

MessageSujet: Bénabar aux Voix du Gaou - 23.07.09   Sam 25 Juil - 13:18

Source : Fréquence-Sud - Damien Deparnay


...... Il aura donc fallu attendre 22 h 30 pour voir exploser sur scène ce que la chanson française actuelle connaît de mieux : Bénabar. Avec ses dix musiciens plus talentueux et déjantés les uns que les autres, le chanteur met le feu à l'île du Gaou et remporte un succès incontestable auprès des festivaliers. Bien plus qu'un simple concert, le spectacle offert par Bénabar est complet. Ses chansons sont touchantes, amusantes, et tellement bien écrites. De « L'effet Papillon » à « Dis lui Oui » en passant par « A la campagne », le jeune homme nous fait naviguer dans un univers riche, un univers constitué de petits éléments du quotidien, de petites réflexions sur la vie.

Sa musique est entraînante, vibrante. Et quelle bête de scène ! Il saute de partout. On a à peine le temps de l'observer à droite de la scène qu'il est déjà à gauche. Le groupe de joyeux lurons s'amuse, porté par une parfaite harmonie entre ses membres, forcément ressentie au sein du public. En résulte une soirée conviviale. On a le sourire aux lèvres du début à la fin, notamment grâce à une série de mises en scène qu'il serait dommage de dévoiler à ceux qui n'ont pas encore eu la chance de voir le spectacle. Le concert semble s'achever trop tôt. On en redemande donc, à deux reprises. Des rappels que Bénabar offrira à son public sans rechigner. Certainement l'un des meilleurs concerts de cette édition 2009. Alors comme dirait l'artiste : « A très bientôt M'sieurs Dames ».





Revenir en haut Aller en bas
http://benabaretcie.forumactif.org
Laurence

avatar

Messages : 4714
Date d'inscription : 18/07/2009
Age : 50
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: [Archives] Articles 2009 (concerts & divers)   Sam 25 Juil - 15:28

Waow ! Ce journaliste, il-est-des-nô-ô-treuhs ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://lirevoir.unblog.fr/
Nadine

avatar

Messages : 287
Date d'inscription : 20/07/2009
Age : 39
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: [Archives] Articles 2009 (concerts & divers)   Sam 25 Juil - 17:27

Excellent !!!
Revenir en haut Aller en bas
MéLie-MéLo

avatar

Messages : 2667
Date d'inscription : 14/07/2009
Age : 30
Localisation : Doubs

MessageSujet: Re: [Archives] Articles 2009 (concerts & divers)   Sam 25 Juil - 20:31

Le jeune homme... Very Happy
Merci Kiki Very Happy:D !!!
Revenir en haut Aller en bas
http://myspace.com/moi_melimelo
Agnès

avatar

Messages : 11177
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Bénabar au Paléo - Suisse - 26.07.09   Dim 26 Juil - 0:34

Le Matin.ch

Bénabar: «Je n'ai que de bons souvenirs du Paléo»




Le trublion est devenu un poids lourd de la chanson française. «Infréquentable», son dernier album a été vendu à plus de 480 000 exemplaires: un record pour une industrie du disque sinistrée. Le voir sur scène est une expérience inoubliable. Nul doute que lors de son concert de ce soir, juste après le feu d'artifice, Bénabar fera exploser la Grande Scène en clôturant Paléo

Il rêvait de devenir chanteur de variété. En une dizaine d'années, son rêve a été exaucé. Aujourd'hui, Bénabar est même devenu un poids lourd de la chanson française. Son dernier album, baptisé «Infréquentable», s'est déjà écoulé à plus de 480 000 exemplaires, un véritable record dans une industrie sinistrée. L'autre force de Bénabar, c'est indéniablement la scène. Il suffit de le voir une seule fois pour vouloir y retourner. Couvert de Victoires de la musique, il ourt les festivals en répandant sa bonne humeur. Ce soir, à 23 h 30, juste après le feu d'artifice, Bénabar fera sans doute exploser la Grande Scène. Mardi dernier, il répondait à notre coup de fil. «Comment allez-vous Karine?», nous demande-t-il. «Un peu moins fatiguée que vous», lui rétorque-t-on.

Un concert par jour, ça use, non?
C'est vrai que je suis un peu fatigué mais c'est pour la bonne cause. C'est une chance et un privilège de pouvoir se fatiguer en faisant une tournée comme la nôtre.

Dimanche, vous serez au Paléo, un festival que vous connaissez bien, non?

Oui, j'y suis déjà allé plein de fois. Et je le dis franchement sans démagogie, j'y ai que des bons souvenirs. Je touche du bois, j'espère qu'ils sont partagés par le public. J'ai un ouvenir d'un gros festival sympathique.

Une tournée des festivals, c'est différent en quoi?

On essaie de faire un spectacle un peu raccourci. Et puis le public vient voir plusieurs personnes. L'écoute est différente. Parfois les gens ont cinq heures de musique dans les pattes. Quand on monte sur scène, il faut que ce soit presque plus efficace. On peut moins se permettre les titres trop lents.

Cet été, vous avez des concerts tous les jours, comment tenez-vous le coup?
Je touche du bois pour encore tenir le coup... Il y a l'excitation, le fait d'aller sur scène, qui est un euphorisant et une drogue réels. Et puis, par chance, il y a du public et les choses se passent bien. Mais il y a toujours l'inquiétude de perdre la voix, d'être trop fatigué, de faire bien son boulot qui consiste à donner entre une heure et demie et deux heures de concert. Ce qui est plus fatigant, c'est les deux heures de java après le concert. Mais on ne peut s'en prendre qu'à nous-même si on est raides le matin.

La java est nécessaire pour décompresser?

Moi j'adore ça! Je m'abrite un peu derrière la pression mais ce qui est certain, après avoir joué, c'est qu'on ne peut pas aller se coucher. Tout le monde est fébrile, encore sautillant. Il faut que ça reparte un petit peu.

Le trac, il est toujours présent, qu'importe la salle, la scène?

Ça dépend mais ce n'est pas forcément lié à la taille de la salle. La fois où j'ai le plus traqué de ma vie, c'était à la radio. Je n'ai pas compris comment ça marchait. Moi, je suis plutôt angoissé en permanence mais pas traqueur. Aux Vieilles Charrues, j'ai chanté devant 45 000 personnes, sans trac. A la radio, devant 100 personnes... C'est très bizarre où ça va se loger, le trac. C'est un peu comme la peur des araignées, c'est un peu phobique.

Vous avez d'autres craintes que la scène?

Je suis très peureux de nature, j'ai peur d'à peu près tout. Je suis bien servi de ce côté-là.

Vous avez peur d'attraper la grippe A?

Je n'y avais pas pensé, mais maintenant que vous m'en parlez, oui, j'ai peur. Je suis paranoïaque, donc à partir de là... mais vous croyez que c'est vrai?

On va tous y passer mais elle n'est pas si grave que ça...

J'ai entendu dire que c'est surtout en octobre, novembre qu'elle va arriver... c'est ça, non?

Le premier concert que vous ayez vu?

Je crois que c'était Renaud, ça doit faire vingt-cinq ans. Il y avait un arbre sur scène.

Le dernier?

Lenny Kravitz aux Vieilles Charrues. Comme il jouait après nous, on est resté pour voir ce qu'était un show dit «à l'américaine». J'ai trouvé ça bien, ils arrivent, ils repartent, il y a de la sécurité partout, ça rajoute beaucoup de pression mais le spectacle est très bien rodé, très bien fait.

Avez-vous déjà connu un gros bide pendant l'un de vos concerts?

Ah oui, oui, le bide est quelque chose de presque savoureux! Il ne faut pas s'arrêter sur un bide mais comme j'essaie parfois de faire des plaisanteries sur scène, ça passe pas toujours. Il faut admettre que mes blagues ne sont pas forcément drôles. Jusqu'à présent, les gens ont été assez bienveillants pour ne pas me le faire remarquer.

Vous dites aimer vous plaindre, là, c'est quoi qui vous dérange?

Pour l'instant, ça va encore mais je ne vois pas de plafond dans ma loge. Je vais précariser un ou deux techniciens que je vais jeter à la porte de la tourné immédiatement, en le frappant devant le reste de l'équipe./(Rires.)

Justement, que se passe-t-il vraiment dans ces bus de tournée?

Je ne peux pas tout vous dire, il y a des choses qui vous choqueraient. Mais ce n'est pas n'importe quoi du tout. On est quand même tous des pères de famille aux alentours de la quarantaine. C'est une bande de pères de famille qui n'ont pas complètement renoncé à des joies d'adolescents, comme jouer aux cartes, boire des verres et se raconter des bêtises. Mais ça ne va pas beaucoup plus loin que ça. C'est pas très rock'n'roll notre bus.
Bénabar en concert ce soir à 23 h 30 sur la Grande Scène du Paléo.
Revenir en haut Aller en bas
Laurence

avatar

Messages : 4714
Date d'inscription : 18/07/2009
Age : 50
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: [Archives] Articles 2009 (concerts & divers)   Dim 26 Juil - 0:58

J'ai l'impression que les journalistes suisses et belges sont (encore) plus enthousiastes à son sujet que leurs confrères français ! Le Matin est loin d'être un bon journal (c'est plus du tabloïd que du sérieux), mais pour une fois, respect ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://lirevoir.unblog.fr/
Agnès

avatar

Messages : 11177
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: [Archives] Articles 2009 (concerts & divers)   Dim 26 Juil - 1:02

Je ne connais pas ce journal mais je trouve que les questions sortent un peu de l'ordinaire, en tous cas j'ai lu l'article avec plaisir.
Et ... il lève un peu le voile sur la vie dans le tour-bus !!


Dernière édition par agnes le Dim 26 Juil - 23:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nadine

avatar

Messages : 287
Date d'inscription : 20/07/2009
Age : 39
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: [Archives] Articles 2009 (concerts & divers)   Dim 26 Juil - 10:00

J'ai beaucoup aimé cet article, très sympa !
Revenir en haut Aller en bas
Agnès

avatar

Messages : 11177
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Bénabar au théâtre antique de Vienne - 25.07.09   Dim 26 Juil - 11:16

Lu sur le dauphiné.com 26.07.09

Hier soir, 5 000 personnes au théâtre antique : C'est l'effet Bénabar

Les fans isérois en rêvaient, le résultat a été à la mesure de leurs plus folles espérances : Bénabar a fait chavirer hier soir le cœur des cinq mille spectateurs massés au théâtre antique.Costard noir parfait, baskets et cravate bleues, comme le ciel viennois d'une belle soirée d'été. Le chanteur de variété (il assume l'étiquette, mieux, la revendique), ne fait pas de la scène : il est une scène à lui tout seul


!
Un artiste survitaminé
Avec la complicité de neuf musiciens, c'est une véritable fête qu'il offre au public. Il saute, court, bondit. Rebondit plutôt. Monté sur ressorts, c'est un artiste survitaminé qui illumine la nuit. Il sait se faire tendre avec sa jolie berceuse qui vire au règlement de comptes, ses musiciens s'amusant à composer un craquant chœur d'hommes.Les écrans scintillants des téléphones portables remplacent alors les flammes des briquets, les gradins sont conquis. Tout en contraste, il aime aussi balancer du "gros son" pour s'élancer encore un peu plus
haut et faire vibrer les vieilles pierres. C'est une bande de copains qui s'éclatent sous les projecteurs d'une "boîte de nuit" aux étoiles.

Les fans, toutes générations confondues, "les grands derrière, les p'tits devant", en redemandent, reprennent les refrains, dansent, s'enlacent. Un petit bonhomme transporte des
milliers d'anonymes qu'il remercie à plusieurs reprises d'être venus (et « d'être restés »), intimidé de se produire dans un lieu « si magnifique ».C'est "l'effet papillon", Bénabar fait planer quand il revisite les amours souvent perturbées de la génération Maritie et Gilbert Carpentier. Ou pleurer quand le quotidien se teinte de poésie. Il fait rire aussi, clown qui se saisit de jumelles pour débusquer ceux qui dorment dans la salle ou dont les lèvres n'accompagnent pas ses mélodies, Superman du samedi soir qui troque sa cape contre une
serviette éponge !Bénabar est finalement très fréquentable, contrairement à ce que veut laisser croire le titre de son dernier album.Si "le bonheur, ça s'trouve pas en lingots, mais en p'tite monnaie ", les spectateurs sont repartis riches, d'autant qu'en début de soirée, ils ont découvert une véritable pépite : Charlotte Marin.Une vraie "petite trentenaire ", elle, Bénabar a encaissé ses 40 ans il y a un mois), et fausse blonde autoproclamée, « comme on dit vulgairement ». Une fille déjantée un peu, décomplexée beaucoup, qui s'empare de la scène du haut de ses talons rouges. Elle aussi chante les copines, les ruptures, les soirées arrosées. Certains disent que c'est une Bénabar au féminin, avec une pointe de Linda Lemay.Quoi qu'il en soit, ces deux-là s'entendent bien : en fin de concert, elle revient faire virevolter sa robe légère entre les garçons.23 h 30, troisième et dernier rappel : on a bien fait de pas s'en foutre, de pas se cacher sous les draps en mangeant des pizzas, et d'y aller...



Sophie GIRARD










Revenir en haut Aller en bas
Agnès

avatar

Messages : 11177
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Bénabar au festival de Nîmes - 24.07.2009   Mar 28 Juil - 11:49



Vu dans

Bénabar, pas si "infréquentable"...





Egérie masculine de la nouvelle scène française, le trentenaire investit ce soir les arènes de Nîmes.
Avec un précédent album Reprise des Négociations qui s'est vendu à 1 300 000 exemplaires, sa tournée a fait un tabac jusqu'au passage à Bercy, son ultime scène. Chroniqueur consensuel de la vie des gens, l'artiste, plus populaire que jamais, saura-t-il faire fructifier cette édifiante réussite musicale ? Son nouvel album infréquentable nous présente un autre Bénabar, avec une nouvelle production. « J'avais mes repères, mes cycles d'accords. Dans le meilleur des cas, c'est un style. Dans le pire, une redite ! »
Terminées, les compositions au piano, maintenant notre gendre parfait se sert d'une guitare pour créer. Il s'est également attaché les services de l'ingénieur son de Kyo et Daniel Darc, un producteur à l'anglaise.
Le chanteur veut repousser ses limites, et ne pas se répéter.

Pour l'accompagner, en première partie, est invitée Zaza Fournier. Jeune chanteuse, accordéon vissé sur les épaules et Ipod dans le fond de la poche, elle mélange le kitch, le populaire et le moderne dans une musique qui fait tourner la tête et gigoter les gambettes. Après la rue et les bars de la capitale, elle déboule sur de grandes scènes. Ce n'est pas pour la comédie qu'elle est là, mais bien pour le bonheur de nos oreilles. Ses chansons parlent d'amour. Au travers d'un tango ou d'un twist, la gouaille de cette Parisienne vous surprendra ou vous séduira, mais ne vous laissera pas indifférent !


Dernière édition par agnes le Mar 28 Juil - 12:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Agnès

avatar

Messages : 11177
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: [Archives] Articles 2009 (concerts & divers)   Mar 28 Juil - 11:57



LA NOUVELLE ET L'EXPERT DE LA SCÈNE HIER AUX ARÈNES




Plus de la moitié des arènes, prête a se renverser pour le beau gosse.
Et c'est Zaza Fournier qui a la tâche, ce n'est pas chose aisée, d'ouvrir les festivités. Entre humour grinçant et mélodie enlevée, avec elle l'accordéon n'est plus ringard.L'exercice est d'autant plus compliqué que la jeune fille est seule sur scène.
Les aficionados de Bénabar sont des personnes patientes. Après un long entracte (le temps que la nuit tombe), l'homme entre en scène. Les morceaux s'enchaînent et comme à son habitude, il court partout. Le morceau "Pas du tout" finira de convaincre les ultimes sceptiques, toujours grâce à l'humour. C'est une audience conquise d'avance qui applaudit le tour de chant et de force du gendre costumé.

Thomas DELANNOY
Revenir en haut Aller en bas
Nadine

avatar

Messages : 287
Date d'inscription : 20/07/2009
Age : 39
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: [Archives] Articles 2009 (concerts & divers)   Mar 28 Juil - 13:59

Merci Agnès !
Revenir en haut Aller en bas
Agnès

avatar

Messages : 11177
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Bénabar aux Nuits de Juan - Antibes - 28.07.09   Mer 29 Juil - 17:34

Vu dans



Bénabar électrise La Pinède



Photo : Serge Haouzi)



Pas la peine de se bousculer, hier soir à la pinède Gould. Un peu moins de 2 000 spectateurs avaient réservé leur billet pour l’occasion. Sans doute des gens qui avaient encore en tête le refrain du « Dîner » : «On s’en fout, on n’y va pas. On a qu’à se cacher sous les draps ».

Avant l’arrivée du blondinet bondissant, Charlotte Marin assurait les « hors-d’œuvre ». Une mise en bouche à la saveur particulière, pétillante et assez inattendue. Petite robe rouge moulante, escarpins assortis, la chanteuse a le look, coco. Justement, la miss aurait-elle abusé de cette substance ? Toujours est-il que ses textes sont sacrément décapants. Poing levé, elle entonne « Cellulite finale », nous raconte sa galère en rando avec plein de mimiques dans son sac. Sacrément allumée, mademoiselle Marin largue les amarres avec bonheur.
« Boire ou bien se conduire, il faut choisir ». À la sortie, elle écoulait une bonne cargaison de disques, partis dans les mains de gens surpris par son style décapant.
Secoué, le public devait attendre un bon moment l’arrivée de Bénabar. Remonté à bloc, il arrive sur scène à fond la caisse. « Bien le bonsoir, m’sieurs, dames ! » Une armée de cuivres accompagne ses courses incessantes d’un bout à l’autre du podium. Sans répit, Bénabar s’amuse avec ses musiciens, glisse quelques blagues aux spectateurs et déballe son stock de tubes. « Où t’étais passé ? », « Bruxelles », « Y’a une fille qu’habite chez moi ». La foule acquiesce, les plus assidus récitent les paroles avec malice.
Sorti de sa boîte, ce diable de Bénabar est inarrêtable. Monté sur ressort, il nous embarque dans son sillage. Ses textes teintés d’humour, d’une incroyable justesse, font des journées banales de savoureuses tranches de vie. Sa « Berceuse », à défaut de coucher tout le monde, est hilarante. Un petit bonhomme bourré de talent gesticule au milieu de son big band, des milliers de spectateurs sont comblés. C’est l’« Effet papillon ». Il est déjà 23 heures, Bénabar est toujours branché sur 100 000 volts. Avec son groupe, il monte le son, s’éclate sur un mix de Michael Jackson et d’électro. Étonnant, le garçon !
Revenir en haut Aller en bas
Agnès

avatar

Messages : 11177
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: [Archives] Articles 2009 (concerts & divers)   Mer 29 Juil - 17:37

"la semaine dans le boulonnais"


Devant près de 3 000 personnes Bénabar fait son show à Calypso

mercredi 29.07.2009, 14:00
Avec sa musique rythmée, le groupe La Casa a mis de l'ambiance. Mais tout le monde attendait Bénabar. Sitôt La Casa sortie de scène, les groupies du premier rang accrochent leurs banderoles pour souhaiter la bienvenue à Bénabar.
Des gens habillés en serveur installent les instruments sur les deux étages du plateau qui accueillera les neuf musiciens.
Bénabar déboule en trombe sous les applaudissements en commençant par "Où t'étais passé". Ne tenant pas en place, Bénabar enchaînera ses tubes pendant plus d'une 1h30, avant de revenir pour deux rappels devant une salle comblée.
Revenir en haut Aller en bas
Nadine

avatar

Messages : 287
Date d'inscription : 20/07/2009
Age : 39
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: [Archives] Articles 2009 (concerts & divers)   Mer 29 Juil - 18:33

Merci Agnès !
Citation :
Pas la peine de se bousculer, hier soir à la pinède Gould. Un peu moins de 2 000 spectateurs avaient réservé leur billet pour l’occasion.
Mais ils sont fous tous ceux qui ont loupé ça Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Archives] Articles 2009 (concerts & divers)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Archives] Articles 2009 (concerts & divers)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Forum Bénabar :: Archives :: Articles de presse-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: