Forum non officiel sur le chanteur Bruno Bénabar
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La partie technique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Agnès



Messages : 11178
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: La partie technique   Dim 1 Sep - 23:26

LE TOUR-MANAGER

Pascal Cockel dit Koko.
Son rôle : la "maman" de l'artiste.

Article de 2009, trouvé par hasard ...

Pascal Coquel revient sur dix années de tour management.

Auteur : Éloïse Bouton
Date de publication : 08/06/2009

"Une nuit sur deux tu ne dors pas dans ton lit, c'est difficile d'entretenir des relations amoureuses et familiales. C'est parfois lassant, il faut vraiment aimer ça." Ça, c'est le métier de tour manager. Depuis dix ans, Pascal Coquel aka Koko exerce l'obscure profession de régisseur spectacle. Il lui préfère l'appellation anglo-saxonne de tour manager, qu'il juge plus proche de la réalité de son travail.

Son rôle est très vaste. D'un point de vue logistique, il est en charge de la préparation des fiches techniques ou technical riders, des réservations d'avion, de train, de bus, d'hôtel et de restaurant. Du point de vue de la production, il est en contact avec le tourneur des groupes, l'organisateur et la salle de spectacles, après approbation du manager de l'artiste. Aussi, il vérifie si la salle dispose bien du matériel nécessaire au groupe (backline), de la mise en place de pass all access et de la présence d'un catering (buffet et boissons) pour les techniciens et les musiciens.

"Le tour manager a deux patrons : le producteur et l'artiste, c'est-à-dire ceux qui le payent! Il 'dirige' les musiciens, les sonorisateurs façade et retour, les éclairgaistes, les backliners, les chauffeurs de camions ou de bus, les prompteurs le cas échéant et les éventuels assistants. Arrivé dans la salle de spectacle, son interlocuteur est le régisseur d'accueil, qui gère le catering, le déchargement des camions, la sécurité et l'accès au lieu", raconte Pascal . Le tour manager endosse le rôle de majordome, capable de gérer la logistique, le planning, la technique et l'administratif. Plus encore, il est souvent la maman des artistes.

"L'aspect humain et psychologique avec les musiciens est primordial. J'estime être un régisseur moyennement bon techniquement mais mon point fort réside dans mon relationnel et ma patience ─ même si j'ai tendance à la perdre avec le temps! Il faut toujours s'assurer que l'artiste aille bien", explique Koko. Avant tout, le tour manager est un médiateur qui doit jongler habilement entre les exigences des artistes, celles de techniciens et les contraintes annexes, temporelles, physiques ou financières, en tentant de les concilier afin de satisfaire tout le monde.

La diplomatie, la patience, la convivialité, les connaissances techniques, Pascal a tout appris sur le tas. 1989. Fraîchement évadé d'une 1èreB et du cocon familial en banlieue de Creil (Oise), le jeune homme arrive à Paris. "J'étais punk. Je traînais dans la rue, je dormais dans le métro et je passais mon temps dans les festivals". Alors qu'il fait la manche à l'entrée d'un concert de hardcore straight-edge américain, on lui propose d'être roadie en échange d'une entrée gratuite et de quelques bières fraîches. La machine est lancée. Koko travaille d'abord pour Warhead Production qui le rémunère 300 Francs par concert au noir, puis pour  Garance Productions/Elysée Montmartre.

1990, premier concert déclaré suivi de neuf années de découverte des joies de l'intermittence qui le transportent doucement du monde de roadie à celui de régisseur.  En 1999, après avoir majoritairement travaillé avec des groupes anglo-saxons, Pascal commence à tourner avec des groupes français. Le nombre de dates croît, les salaires avec. En 2002, Garance lui propose de travailler avec Bénabar, alors en pleine ascension. Depuis, Koko a partagé trois tournées avec l'artiste, qui lui ont permis entre autres de rencontrer Renan Luce, qui a lui aussi fait appel aux services du Picard.

Si Pascal n'est pas passé par la case universitaire, il existe aujourd'hui certains cursus centrés sur l’organisation et la gestion des spectacle, dont des licences professionnelles ou des masters professionnels (Paris 3, Paris 12, Lille 3, Toulouse 2, Lyon 2, Montpellier 3 , Poitiers...) Un grand nombre d'écoles spécialisées publiques et privées ont également vu le jour et des formations en alternance sont assurées par le centre de formation des apprentis du spectacle (CFPTS).

A ce jour, Koko a tourné avec Tahiti 80, Sergent Garcia ou encore Asian Dub Foundation. Bien qu'habité par son métier et pimpant dans ses vêtements de tatouages, il envisage une reconversion dans le booking d'ici à dix ou quinze ans :  "Je ne me vois pas à 60 ans tourner avec un groupe de jeunes type BB Brunes. Je ne me sentirais pas en phase".

Au-delà du critère de l'âge, le caractère usant du rôle de tour manager et la dimension alétoire de l'intermittence ajoutent une dose de fatigue. Ne disposant d'aucune convention collective ou de syndicat et travaillant parfois 320 heures par mois (pour 169 heures requises), les intermittents se retrouvent souvent hors-la-loi. "On est en permanence sous pression. Avec des journées de 7h à 3h du matin et des nuits de 4 heures dans un bus, il faut tenir le coup".
Revenir en haut Aller en bas
fanny08



Messages : 2308
Date d'inscription : 17/01/2012
Age : 29
Localisation : Ardennes

MessageSujet: Re: La partie technique   Lun 2 Sep - 8:14

Merci Agnès pour l'article, c'est bien l'homme qui a de nombreux tatouages et une moustache n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
kiki
Admin


Messages : 10497
Date d'inscription : 08/07/2009
Localisation : Rennes

MessageSujet: Re: La partie technique   Lun 2 Sep - 12:04

Merci Agnès pour cette trouvaille !

(Oui Fanny c'est bien ça)
Revenir en haut Aller en bas
http://benabaretcie.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La partie technique   Aujourd'hui à 21:08

Revenir en haut Aller en bas
 
La partie technique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Bénabar :: Bénabar :: Autour de Bénabar-
Sauter vers: