Forum non officiel sur le chanteur Bruno Bénabar
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Que lisez-vous ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Laurence



Messages : 4715
Date d'inscription : 18/07/2009

MessageSujet: Re: Que lisez-vous ?   Sam 7 Déc - 12:20

fanny08 a écrit:
Et bien tu n'as pas chômé !!! Trois livres en une semaine....ça me donne une idée de cadeau, le livre sur Kennedy...il pourrait être lu par quelqu'un qui n'aime pas lire mais qui adore le sujet du livre ?
Ah oui, tout à fait ! Ce n'est pas de la littérature dans le sens strict du terme (bien que Labro écrive bien), c'est plus "journalistique" ! Et en plus c'est facile à lire, s'il n'a pas envie de se casser la tête ça devrait aller très bien.
Revenir en haut Aller en bas
http://lirevoir.unblog.fr/
fanny08

avatar

Messages : 2329
Date d'inscription : 17/01/2012
Age : 30
Localisation : Ardennes

MessageSujet: Re: Que lisez-vous ?   Sam 7 Déc - 13:49

Merci pour le conseil !!!
Revenir en haut Aller en bas
Laurence

avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 18/07/2009
Age : 50
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: Que lisez-vous ?   Mer 11 Déc - 15:02

A la demande générale d'Agnès, un petit CR sur un roman qui l'a intéressée :

L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea, de Romain Puértolas



Citation :
IKEA. Ou comment un banal et innocent mot de quatre lettres, prononcé à mi-voix dans un taxi à Roissy Charles de Gaulle, peut vite devenir le début d’une rocambolesque et hilarante aventure. De la crise européenne au régime post-Kadhafiste libyen, un voyage inattendu, riche en quiproquos et rebondissements, ballotera, dans une armoire, un arnaqueur professionnel sur le chemin de la rédemption et de l’amour.

On devine tout de suite au titre que ça va être très sérieux et réaliste, isn't it ?   Effectivement c'est bien déjanté dès le départ, et ça le reste jusqu'au bout. On pourrait craindre de s'ennuyer au bout d'un moment, mais ça ne s'essouffle jamais, l'auteur a vraiment une imagination débordante et réussit toujours à relancer l'action d'une façon originale. Ça fait un peu penser au Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, mais en moins "sérieux" si j'ose dire, c'est-à-dire en plus léger, il n'y a pas la dimension historique. Par contre il y a quand même une dimension sociétale / politique etc. : au cours de ses pérégrinations le fakir rencontre des clandestins africains qui tentent désespérément d'atteindre l'Angleterre. L'auteur connaît bien le sujet pour avoir été gendarme aux frontières, et il évoque les drames qui entourent ceux qui sont "nés du mauvais côté de la Méditerranée" comme le dit l'un d'eux.

Pour la petite histoire, le magasin Ikea qui est à l'origine du périple est celui de... Thiais, petite ville dont on n'entend pas souvent parler, mais qui a l'honneur d'avoir vu naître notre ami Bénabar, quand même ! Smile Le hasard a fait que le jour où j'ai commencé le roman, j'ai interrompu ma lecture le soir pour regarder les infos, et j'ai appris qu'un magasin de jouets avait été braqué, à Thiais...  Shocked 

Donc, Agnès, si ça t'intéresse tu peux le lire, tu passeras un bon moment, c'est bien sympa. Par contre ce n'est pas de la grande littérature, c'est très léger, et surtout il faut avoir l'esprit trèèèès ouvert, c'est un des romans les moins réalistes que j'ai lus depuis longtemps, en fait ça fait assez BD ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://lirevoir.unblog.fr/
Agnès

avatar

Messages : 11177
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Que lisez-vous ?   Mer 11 Déc - 18:57

Ma liste de Noël s'allonge !
Revenir en haut Aller en bas
Laurence

avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 18/07/2009
Age : 50
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: Que lisez-vous ?   Sam 14 Déc - 18:31

Les disparus de Mapleton, de Tom Perrotta



Citation :
Que feriez-vous si certains de vos proches, de vos amis, de vos voisins, disparaissaient soudain en même temps, en une fraction de seconde ? Sans aucune explication ? Pourriez-vous continuer à vivre comme si de rien n'était ?

C'est la question que se posent les habitants de Mapleton. Même s'ils n'ont pas été touchés directement, Kevin, le nouveau maire, sa femme Laurie et leurs deux enfants, Tom et Jill, se débattent pour retrouver un sens à leur vie. Laurie part rejoindre une secte de «pénitents», Tom un groupe d'illuminés hippies, et Jill, autrefois lycéenne modèle, se livre à tous les excès. Peut-on faire son deuil quand l'autre disparaît sans raison ?

Une chronique décapante et émouvante, un portrait sans concession mais humaniste de gens ordinaires dépassés par un extraordinaire bouleversement.

Ça commence comme dans un roman de Stephen King (Dôme, par exemple, où une petite ville se retrouve enfermée dans un dôme transparent) : un 14 octobre, à une heure précise, 98 habitants de Mapleton disparaissent d'une seconde à l'autre, parfois sous les yeux d'amis ou membres de leur famille. Les "survivants" comprennent vite que l'événement ne se limite pas à leur ville, mais s'étend au monde entier, dans des proportions analogues. Le phénomène demeure inexpliqué... pour les personnages du roman, mais aussi pour le lecteur, autant l'avertir tout de suite : on ne saura pas ce qui s'est passé, pourquoi, comment, ni même si ça se reproduira ! C'est frustrant, mais en même temps ça nous met dans le même état d'esprit que les personnages de l'histoire : une incompréhension totale, et pour eux, un profond malaise dans la mesure où ils sont incapables d'identifier l'ennemi - s'il y en a un.

L'interprétation la plus évidente est d'ordre religieux, d'autant qu'elle correspond à un passage de la Bible : Dieu aurait rappelé à Lui ses ouailles les plus méritantes. Du coup, ceux qui restent sont partagés entre le chagrin d'avoir perdu leurs proches et une sorte de vexation de n'avoir pas été élu, et se demandent ce que les "chers disparus" avaient de plus qu'eux ! Ces interrogations engendrent la création de sectes, et le retour de la mode hippie, entre autres. Au niveau individuel, la plupart des gens voient leur vie bouleversée, notamment au niveau familial et conjugal.

Bref, vous l'aurez compris, Les disparus de Mapleton est surtout un roman psychologique, qui étudie une petite communauté confrontée à un phénomène qui dépasse son entendement. Pas de fantastique (à part, peut-être, le phénomène de base), encore moins de science-fiction. On pourra être déçu si on s'attendait à un roman "de genre", j'avoue qu'au début j'étais passablement agacée par la tournure que prenait l'histoire, mais finalement c'est pas mal du tout : à mesure qu'on avance dans la lecture on s'intéresse de plus en plus aux (nombreux) personnages principaux, et à la fin on regrette de devoir les quitter ! Je le conseillerais donc, bien que j'aie été très mitigée sur la première moitié du roman.
Revenir en haut Aller en bas
http://lirevoir.unblog.fr/
fanny08

avatar

Messages : 2329
Date d'inscription : 17/01/2012
Age : 30
Localisation : Ardennes

MessageSujet: Re: Que lisez-vous ?   Sam 14 Déc - 19:42

Tu ne t'arrêtes jamais !!! Merci pour tes critiques, pour ma part j'en suis à la moitié du premier roman le dôme, je n'arrive pas a avancer, mon travail me bouffe tout mon temps (je ne m'en plains pas je remplace une collègue qui a le poste de mes rêves), mais je délaisse les livres, je trouve qu'il y a beaucoup de personnages dans le dôme. Aussi, j'ai aperçu dans un endroit où je n'aurais pas dû aller, que le père noël allait m'amener le coffret des trois livres 50 nuances de grey.
Revenir en haut Aller en bas
sirena44

avatar

Messages : 781
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 37
Localisation : Près de Pornic (44)

MessageSujet: Re: Que lisez-vous ?   Sam 14 Déc - 21:22

fanny08 a écrit:
Tu ne t'arrêtes jamais !!! Merci pour tes critiques, pour ma part j'en suis à la moitié du premier roman le dôme, je n'arrive pas a avancer, mon travail me bouffe tout mon temps (je ne m'en plains pas je remplace une collègue qui a le poste de mes rêves), mais je délaisse les livres, je trouve qu'il y a beaucoup de personnages dans le dôme. Aussi, j'ai aperçu dans un endroit où je n'aurais pas dû aller, que le père noël allait m'amener le coffret des trois livres 50 nuances de grey.

J'ai commencé aussi "dôme" j'ai peu de temps pour lire mais j'accroche déjà pas mal. Sinon j'ai lu la trilogie 50 nuances de Grey et j'ai pas mal aimé^^
Revenir en haut Aller en bas
fanny08

avatar

Messages : 2329
Date d'inscription : 17/01/2012
Age : 30
Localisation : Ardennes

MessageSujet: Re: Que lisez-vous ?   Dim 15 Déc - 10:14

Que de points communs Sirena Wink !!!
Revenir en haut Aller en bas
Laurence

avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 18/07/2009
Age : 50
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: Que lisez-vous ?   Dim 15 Déc - 13:36

Oui, vous êtes super synchronisées, les filles ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://lirevoir.unblog.fr/
Laurence

avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 18/07/2009
Age : 50
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: Que lisez-vous ?   Dim 15 Déc - 21:46

Pour rester dans la synchronisation Stephen King entre amateurs du genre, si ça ne vous gêne pas de lire en anglais, ou si comme moi vous avez besoin de "réviser" votre anglais, je peux vous recommander une méthode de langue très agréable :

Mile 81, de Stephen King (oui je sais, j'essaye d'arrêter, mais ce sera pour 2014)



Citation :
At Mile 81 on the Maine Turnpike is a boarded-up rest stop, a place where high school kids drink and get into trouble. Pete Simmons sneaks away from his older brother and arrives there, where he finds a bottle of vodka and pornographic magazines. He drinks enough to pass out.

A mud-covered station wagon (which is strange because there hadn't been any rain in New England for over a week) veers into the Mile 81 rest area, ignoring the sign that says "closed, no services." The driver's door opens but nobody gets out.

Doug Clayton, an insurance man from Bangor, is driving his Prius to a conference in Portland. On the backseat are his briefcase and suitcase and in the passenger bucket is a King James Bible, what Doug calls "the ultimate insurance manual," but it isn't going to save Doug when he decides to be the Good Samaritan and help the guy in the broken down wagon...

Ça c'est du "maître de l'horreur" comme on aime  Twisted Evil ! C'est une novella d'une cinquantaine de pages, moins littéraire que ses romans, par contre l'action est bien sûr plus concentrée, et c'est d'autant plus addictif ! Smile Elle est assez facile à lire en plus parce que le personnage principal est un enfant de dix ans et l'action est vue à travers lui, même si ce n'est pas le narrateur. Le vocabulaire est donc moins étendu que dans d'autres romans ou nouvelles dont les protagonistes sont des adultes. On apprend plein de nouveaux mots par contre, grâce à quelques personnages adultes que l'auteur fait parler d'une façon... très spontanée !  

Du coup, encore un dimanche où j'avais plein de choses très ch... importantes à faire qui attendront un jour de plus !  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://lirevoir.unblog.fr/
sirena44

avatar

Messages : 781
Date d'inscription : 05/02/2013
Age : 37
Localisation : Près de Pornic (44)

MessageSujet: Re: Que lisez-vous ?   Dim 15 Déc - 22:47

fanny08 a écrit:
Que de points communs Sirena Wink!!!

Je ne prends pas souvent le temps de lire, je préfère les travaux manuel comme la broderie, le tricot mais j'avoue que j'aime bien ça.

Je vous conseille aussi 2 livres que j'ai lu facilement "Marie d'en Haut" et "Juste avant le bonheur" d'Agnès Ledig. L'auteur est la soeur d'une de mes amies et j'avoue que j'ai bien aimé les 2 livres^^
Revenir en haut Aller en bas
mcolin23

avatar

Messages : 407
Date d'inscription : 17/04/2012
Age : 51
Localisation : vosges

MessageSujet: Re: Que lisez-vous ?   Lun 30 Déc - 20:40

Je viens de finir les secrets d'Hermione (connu grâce à Melie-Mélo) et j'ai beaucoup aimé ... je lisais ça depuis fin août ! J'ai plusieurs livres en attente et je vais commencer par "Priez pour petit Paul" de jeanine Boissard (livre emprunté à la bibliothèque) puis il y a "le Fakir ...." et le dernier jean d'Ormesson et encore "Chocolat" et "Les arcanes du temps". Ce dernier a été écrit par l'ancien prof d'éco. de mon fils .... je crois qu'il va falloir que mon ministre me prolonge mes vacances !!!
Revenir en haut Aller en bas
Laurence

avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 18/07/2009
Age : 50
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: Que lisez-vous ?   Dim 12 Jan - 0:09

C'est parti pour les lectures 2014 ! Smile

J'ai commencé l'année tranquillement, soucieuse de ne pas trop fatiguer mes neurones, avec ça :

C'est quoi ce bordel ?, de Laurent Baffie



Citation :
Après le succès de son dictionnaire, vendu à plus de 300 000 exemplaires, Laurent Baffie revient avec un livre d’humour où les répliques et vannes s’enchaînent à toute vitesse. Pour notre plus grand bonheur ! Jean Dujardin, Jean-Marie Bigard, Geneviève de Fontenay, Omar Sy, sont dans ce livre à leurs risques et périls. Et tous ces dialogues sont vrais.

Comme le 4ème de couverture ne l'explique pas, c'est une compil de ses meilleurs échanges dans son émission radio qui s'est appelé (entre autres) C'est quoi ce bordel ?, mais qui a changé de nom régulièrement au cours de son existence, voire même à une époque... tous les jours ! Et comme d'habitude, il a fini par se faire virer pour les mêmes raisons qui avaient motivé son engagement...

Délicatesse, élégance, suavité : on retrouve dans cet ouvrage toutes les qualités qu'on apprécie habituellement chez Laurent Baffie !  Twisted Evil Je dirais même qu'il y est particulièrement en forme. Le langage radio étant (encore) plus libre que celui de la télé aux heures de grande écoute, je vous laisse imaginer la finesse des vannes, surtout celles qui s'adressent à ses invitéEs ! Moi-même il m'est arrivé d'être choquée tellement c'est parfois vulgaire, mais j'avoue avoir bien ri (bien grassement) la plupart du temps. Idéal pour un 1er janvier, à condition d'avoir plus de 18 ans !  Laughing Par contre, je recommanderais beaucoup plus son "dictionnaire" paru l'année dernière, tout aussi "délicat" par moments, mais vraiment excellent d'un bout à l'autre !


L'ambiance a changé dès le 2 :

Derrière la haine, de Barbara Abel



Citation :
D'un côté, il y a Tiphaine et Sylvain ; de l'autre, il y a Laetitia et David. Deux couples voisins et amis, ayant chacun un enfant du même âge. Deux couples fusionnels et solidaires qui vivent côté à côte dans une harmonie parfaite. Jusqu'au jour du drame. Un tragique accident fait voler en éclats leur entente idyllique, et la cloison qui sépare leurs maisons tout comme la haie qui sépare leurs jardins ne seront pas de trop pour les protéger les uns des autres. Désormais, les seuls convives invités à la table des anciens amis s'appellent Culpabilité, Suspicion, Paranoïa et Haine...

Ce roman traînait depuis des mois dans ma PAL, il me tentait vaguement mais il n'était pas dans mes priorités. Je l'ai commencé avec curiosité, poursuivi sans beaucoup d'enthousiasme, et d'un coup j'ai eu le déclic, et à ce moment-là même une bombe atomique n'aurait pas pu m'empêcher d'aller jusqu'au bout. Je pensais que c'était une histoire de voisins mesquins et revanchards, en fait ça va trèèèès largement au-delà ! C'est du super thriller, très psychologique, il n'y a pas non plus de l'action toutes les trois pages, au contraire il y a même une fausse lenteur pendant une bonne partie du livre qui rend les coups de théâtre encore plus angoissants, et une fin... une fin !!!

Du coup, j'ai enchaîné directement sur la suite, parue il y a peu de temps :

Après la fin



Je ne copie pas le 4ème de couverture, même en spoiler, de crainte qu'un(e) distrait(e) ne clique instinctivement et n'en lise le contenu (comme pour les set-lists de Bénabar) : si vous voyez le bouquin en librairie, il ne faut surtout pas lire le début du résumé si vous n'avez pas lu et fini Derrière la haine, sinon ça vous spoile complètement la fin ! Par contre, si vous avez lu le premier je suis à peu près sûre que vous vous jetterez sur Après la fin ! :)C'est ce que j'ai fait tout en craignant que la suite ne soit pas à la hauteur du premier, mais à ma grande surprise il est encore meilleur ! Et la conclusion donne de bonnes raisons de penser qu'il y en aura (au moins) un troisième, j'en bave d'avance !  Very Happy 

Bref, je les conseille à fond, que vous aimiez ou pas les thrillers : ces romans sont assez atypiques. En fait, en les lisant j'ai plus d'une fois pensé à Desperate Housewives, c'est un peu ce genre d'ambiance mais (presque) sans l'humour...


Premier amour, d'Ivan Tourgeniev



Citation :
«Quelle fille excitante que Zinaïda!» écrit Flaubert à Tourgueniev à propos de son roman. «C'est une de vos qualités de savoir inventer les femmes. Elles sont idéales et réelles. Elles ont l'attraction et l'auréole.» Irrésistible du haut de ses vingt et un printemps, la capricieuse et attirante Zinaïda fait chavirer le coeur du jeune Vladimir Pétrovitch, seize ans à peine. Premier amour et premiers tourments d'un enfant épris de la jolie princesse pour l'avoir vue par-dessus la palissade de son domaine... Mais lorsque Zinaïda devient froide et mystérieuse, d'étranges soupçons envahissent l'esprit de Vladimir. Quel est donc ce rival secret qui l'éloigne de lui?

J'ai fini par lire cette novella parce que j'en avais entendu parler plein de fois comme d'un chef-d'oeuvre, et aussi un peu parce que je sais que Tourgueniev est beaucoup moins pénible à lire que ses "collègues" russes, comme Dostoïevski ou Tolstoï. J'étais un peu curieuse aussi de voir ce que cette histoire d'amour avait de si extraordinaire, alors que d'après le résumé elle semblait plutôt banale.

Eh bien, ma première intuition était la bonne : c'est franchement banal, grand classique ou pas ! Un adolescent tombe fou amoureux d'une jeune fille un peu plus âgée qui le fait tourner en bourrique, comme le reste de ses prétendants. Et soudain, le terrible soupçon : la jeune fille semble avoir un amant, mais qui ??? Etant donné le nombre d'hommes de tous les âges qui gravitent autour d'elle, l'ado a l'embarras du choix... Une nuit, il sort en cachette de ses parents et l'épie. Et là, le choc...

Bon, c'était peut-être révolutionnaire à l'époque, ou particulièrement subtil, mais franchement je ne comprends pas bien l'engouement autour de cette novella. Je ne suis peut-être pas assez romantique ! Wink


Fête fatale, de William Katz



Citation :
Connaissez-vous vraiment la personne qui partage votre vie ?

Pour les quarante ans de Marty, son mari, Samantha décide de lui préparer en secret une fête. Elle se lance alors à la recherche de ses amis d’enfance et réalise avec stupeur que tout ce que son mari lui a raconté sur son passé semble n’avoir jamais existé. Perturbée, Samantha se sent de plus en plus en danger en compagnie de Marty. Qui est-il vraiment et quels terribles secrets tente-t-il de cacher ? Samantha tente, seule d'abord puis avec l'aide de la police, de résoudre l'énigme…

Je trouvais le résumé très alléchant, la couverture me faisait de l'oeil aussi, je suis donc partie avec un excellent a priori. Du coup, la déception n'en a été que plus forte : en gros, c'est nul ! Je trouve que tout est raté : on ne croit pas une seconde à ces personnages, ni à Marty, ni à Samantha. Ils parlent tous deux comme dans un soap ou une tele-novella, on les imagine bien beaux, riches, propres sur eux sans un cheveu qui dépasse, mais un peu comme Ken et Barbie ! L'intrigue est un peu ridicule, les flics qui mènent l'enquête ont l'air de pantins, etc. J'avoue avoir quand même senti mon coeur accélérer en lisant les dernières pages, construites avec pas mal d'habileté, mais même la fin m'a semblé ridicule. Bref, à oublier, surtout après avoir lu les petits chefs-d'oeuvres de Barbara Abel !


Une fille, qui danse, de Julian Barnes



Citation :
Tony, la soixantaine, a pris sa retraite. Il a connu une existence assez terne, un mariage qui l’a été aussi. Autrefois il a beaucoup fréquenté Veronica, mais ils se sont éloignés l’un de l’autre. Apprenant un peu plus tard qu’elle sortait avec Adrian, le plus brillant de ses anciens condisciples de lycée et de fac, la colère et la déception lui ont fait écrire une lettre épouvantable aux deux amoureux. Peu après, il apprendra le suicide d’Adrian.

Pourquoi Adrian s’est-il tué ? Quarante ans plus tard, le passé va ressurgir, des souvenirs soigneusement occultés remonter à la surface – Veronica dansant un soir pour Tony, un weekend dérangeant chez ses parents à elle… Et puis, soudain, la lettre d’un notaire, un testament difficile à comprendre et finalement, la terrible vérité, qui bouleversera Tony comme chacun des lecteurs d’Une fille, qui danse.

J'ai pas mal entendu parler de ce livre comme d'un excellent roman, d'abord dans La Grande Librairie, puis sur des forums littéraires. Effectivement il est très bon : très subtil, psychologique, souvent philosophique, avec des personnages très fouillés et approfondis. Le thème central est très intéressant : il évoque la subjectivité des vieux souvenirs, particulièrement dans le cadre de conflits, et surtout le fait que cette subjectivité nous amène en principe à nous donner le beau rôle, ou au moins un rôle plus glorieux qu'il l'a été réellement !

Dans le conflit qui l'a opposé à son ex petite amie et son ex bon copain, Tony a vraiment l'impression d'avoir été la victime de deux salauds. Mais ces personnages vont resurgir dans son actualité quarante ans plus tard, et avec eux des souvenirs enfouis qui se révèleront peut-être plus objectifs que ceux qu'il a entretenus toute sa vie, et qui vont s'accumuler et se préciser à mesure que de nouvelles révélations lui tomberont dessus.

Pas mal du tout : pas trop difficile à lire dans l'ensemble, malgré quelques passages un peu plus philosophiques, c'est un roman qui pousse à réfléchir sur ses propres souvenirs de jeunesse, et éventuellement à les revisiter... Il intéressera sans doute plus les lecteurs à partir de la quarantaine que les jeunes de vingt ans, en raison du thème central !


L'âge des miracles, de Karen Thompson Walker



Citation :
Et si nos journées commençaient à s'allonger, d'abord de quelques minutes, puis de plusieurs heures, jusqu'à ce que le jour devienne la nuit et la nuit le jour ?

Une journée d'octobre apparemment comme les autres, l'humanité découvre avec stupeur que la rotation de la Terre a ralenti. Les jours atteignent progressivement 26, 28 puis 30 heures. Tandis que certains voient dans ce changement inexpliqué un signe que la fin est proche et cèdent à la panique, d'autres, au contraire, s'accrochent coûte que coûte à leur routine, comme pour nier l'évidence.

Bientôt, la gravité est modifiée et certaines personnes sont touchées par un syndrome provoquant des malaises à répétition, les oiseaux sont désorientés et s'écrasent, les marées se dérèglent et les baleines s'échouent...

En Californie, Julia est le témoin de ce bouleversement, et de ses conséquences sur la communauté, sa famille, et elle-même. Adolescente à fleur de peau, elle entre dans l'âge ou son corps, son rapport aux autres et sa vision du monde changent : l'âge des miracles.

Entre roman d'anticipation et d'apprentissage, L'Age des miracles est un livre visionnaire sur la capacité d'adaptation de l'Homme, poussée ici à son paroxysme.

Je suis revenue à mes premières amours : la science-fiction, mais plus fiction que science ! En effet ce genre m'intéresse surtout dans la mesure où il permet de s'interroger sur d'autres possibles, mais je déteste qu'on m'assène des dizaines de pages de pseudo-science du futur.

Ce roman correspond tout à fait à ce que j'aime : l'auteur part d'une idée un peu folle ("Et si la Terre tournait de plus en plus lentement sur elle-même ?") et étudie l'impact de cet événement sur la population, à partir d'un groupe de personnes de tous âges, qui habitent une petite ville de Californie. L'histoire est racontée par une jeune femme, qui avait onze ans seulement au moment du Ralentissement. Elle évoque à la fois l'évolution de la situation au niveau "scientifique" (en fait, même les scientifiques ne comprennent pas pourquoi et comment c'est arrivé !), mais aussi ses angoisses de petite fille qui voit son monde s'écrouler dans tous les sens du terme (notamment au niveau familial), alors que l'adolescente fait une timide apparition avec tout ce que cela comporte : attirance pour un garçon de sa classe, minuscules rebellions contre ses parents, découverte du deuil, de diverses séparations, etc.

Contrairement aux apparences ce n'est pas un roman jeunesse, quoiqu'il puisse être lu par des adolescents ou des "young adults", pour reprendre un terme à la mode dans l'édition ! Mais en tout cas on est loin d'un Twilight : les personnages sont autrement plus approfondis, le récit est tout à fait adulte même si le milieu est très juvénile.


Là je viens d'entamer Le chardonneret de Donna Tartt. Je n'en ai lu qu'une soixantaine de pages, mais ça s'annonce très bien, en tout cas ça démarre fort !  Shocked Suite au prochain épisode...


Dernière édition par Laurence le Dim 12 Jan - 12:03, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://lirevoir.unblog.fr/
Agnès

avatar

Messages : 11177
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Que lisez-vous ?   Dim 12 Jan - 0:44

Et tu as déjà eu le temps de lire tout ça ? Bravo.

Je pense que si Baffie avait fait allusion au passage de Bénabar dans "c'est quoi ce bordel" tu l'aurais dit. Donc, j'en conclus qu'il a oublié cet épisode, et tant mieux ! (J'espère que les plus anciennes se souviennent de ce que je vous en avais raconté - je n'ai rien retrouvé, ce devait être "avant").
Revenir en haut Aller en bas
Laurence

avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 18/07/2009
Age : 50
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: Que lisez-vous ?   Dim 12 Jan - 0:55

Agnès a écrit:
Et tu as déjà eu le temps de lire tout ça ? Bravo.

Je pense que si Baffie avait fait allusion au passage de Bénabar dans "c'est quoi ce bordel" tu l'aurais dit. Donc, j'en conclus qu'il a oublié cet épisode, et tant mieux ! (J'espère que les plus anciennes se souviennent de ce que je vous en avais raconté - je n'ai rien retrouvé, ce devait être "avant").

Non, il ne parle pas du tout de Bénabar, aucune mention dans l'ensemble du bouquin !

Je n'avais pas réalisé que cette émission qu'on avait vue à la télé était en fait une émission radio à la base ! Ça devait être celle-ci en effet, sous un titre ou sous l'autre ! Wink

Je n'ai pas fini mon post précédent : j'édite après chaque livre, j'ai trop peur de tout perdre d'un coup sur une mauvaise manipulation ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://lirevoir.unblog.fr/
kiki
Admin
avatar

Messages : 10541
Date d'inscription : 08/07/2009
Localisation : Rennes

MessageSujet: Re: Que lisez-vous ?   Dim 12 Jan - 17:46

Merci Laurence ! Toujours dispensatrice d'informations très intéressantes sur les dernières sorties. Hélas, je n'arrive pas à trouver le temps de lire, pourtant, il y en a quelques-uns qui me plairaient bien.
Revenir en haut Aller en bas
http://benabaretcie.forumactif.org
Agnès

avatar

Messages : 11177
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Que lisez-vous ?   Jeu 23 Jan - 23:39

Laurence a écrit:
J'ai commencé l'année tranquillement, soucieuse de ne pas trop fatiguer mes neurones, avec ça :
C'est quoi ce bordel ?, de Laurent Baffie

Vidéo de l'émission avec Bénabar ICI
Revenir en haut Aller en bas
Cécilia 01

avatar

Messages : 1095
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 46
Localisation : Lyon pour le boulot, Montluel (01) pour la vie à la campagne !

MessageSujet: Re: Que lisez-vous ?   Ven 24 Jan - 20:00

Bon, j'avoue j'ai du mal avec les auteurs contemporains... à part les polars !
Alors, en ce moment, je re-re-re-re-re(...) lis Choderlos de Laclos et ses Liaisons Dangereuses ! J'aime bien de temps en temps un petit classique entre deux polars...
Après, je m'attaque à Chattam !
Revenir en haut Aller en bas
mcolin23

avatar

Messages : 407
Date d'inscription : 17/04/2012
Age : 51
Localisation : vosges

MessageSujet: Re: Que lisez-vous ?   Mer 29 Jan - 8:48

Cécilia 01 a écrit:
Bon, j'avoue j'ai du mal avec les auteurs contemporains... à part les polars !
Alors, en ce moment, je re-re-re-re-re(...) lis Choderlos de Laclos et ses Liaisons Dangereuses ! J'aime bien de temps en temps un petit classique entre deux polars...
Après, je m'attaque à Chattam !

J'ai pas mal de Chattam téléchargés sur ma liseuse mais je n'en ai jamais lu.... c'est bien ?

En ce moment après le "livre-buzz" du fakir... je me suis replongée dans Agatha Christie. Classique mais sympa !
Revenir en haut Aller en bas
Laurence

avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 18/07/2009
Age : 50
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: Que lisez-vous ?   Mer 29 Jan - 17:37

Je n'ai lu que L'âme du mal, premier roman de la Trilogie du mal, et j'ai bien aimé mais sans plus. Il faut dire que je m'étais déjà fait pas mal d'histoires de serial killers dans les mois précédents, et j'ai eu l'impression que c'était juste une de plus, et pas la plus originale. En fait ça devait être plus original à l'époque de sa parution, surtout venant d'un auteur français. Mais la plupart des gens adorent, donc il ne faut pas trop se baser sur mon jugement !

Les fans ont l'air d'aimer particulièrement La conjuration primitive, son avant-dernier roman, dont il vient de publier la suite. Pas encore lu...
Revenir en haut Aller en bas
http://lirevoir.unblog.fr/
Laurence

avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 18/07/2009
Age : 50
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: Que lisez-vous ?   Ven 31 Jan - 20:46

Ces dernières semaines j'ai lu :

Le chardonneret, de Donna Tartt



Citation :
Theo Decker a treize ans. Il vit les derniers instants de sa vie d’enfant. Survivant miraculeux d’une explosion gigantesque en plein New York, il se retrouve seul dans la ville, orphelin, et se réfugie chez les parents d’un ami pour échapper aux services sociaux. Mais cette situation ne pourra être que temporaire. Désormais Theo va comprendre très jeune, qu’il ne peut compter que sur lui-même. Tout ce qui lui reste de cette journée où il a perdu sa mère, c’est un tableau, une toile de maître minuscule, envoûtante, infiniment précieuse et qu’il n’a pas le droit de posséder. Mais il ne peut plus s’en détacher. Et elle va l’entraîner dans les mondes souterrains et mystérieux de l’art.

Ce roman, plutôt long (env. 800 pages) est très dense, très fourni, très riche, et parfois trop long. Les thèmes sont multiples : passage difficile de l'enfance à l'adolescence, puis à l'âge adulte, surtout quand l'enfance a pris fin de façon dramatique ; deuil et culpabilité du survivant qui est sorti indemne d'une catastrophe où des proches sont morts ou ont été gravement blessés ; relation filiales ; drogue et marginalité ; art (peinture et meubles anciens particulièrement) ; amour, amitié, notamment entre personnes de génération différente ; honnêteté / malhonnêteté / culpabilité.

Bref, c'est le genre de romans qui ne se résume pas en deux phrases ! Il est fait de parties qui semblent presque distinctes les unes des autres, même si bien sûr on suit l'évolution de ce gamin qui a très mal commencé dans la vie. Certaines de ces parties sont excellentes, voire haletantes (c'est le cas du "début", c'est-à-dire des 200 premières pages !), d'autres traînent vraiment en longueur et pourraient être ramenées à 50 pages quand il y en a aussi 200... C'est d'ailleurs le reproche que je ferais à la plupart de romans que je lis, je ne vais d'ailleurs pas me gêner pour les suivants non plus !  Twisted Evil 

En tout cas je ne regrette pas de l'avoir lu, je constate que les personnages continuent à me trotter dans la tête alors que je l'ai fini depuis un bon bout de temps, ce qui est toujours bon signe pour un roman. Simplement il y a des moments où on a envie de dire à l'auteur : "OK, on a compris sa situation et son état d'esprit, on peut passer à la suite maintenant ?"  tongue En même temps, comme elle écrit un roman tous les dix ans, elle-même n'a pas l'air d'être pressée, ses lecteurs doivent donc apprendre la patience aussi ! Wink


Celle qui devait mourir, de Laura Lippman



Citation :
Au cœur des Etats-Unis, au lycée de Glendale, trois jeunes adolescentes nouent une amitié quasi fusionnelle. Elles se promettent de ne jamais se trahir, de toujours privilégier leurs liens à une quelconque attache extérieure.

Mais elles sont bien différentes… et en grandissant les tentations de la vie réelle les rattrapent vite. Jusqu’à la tragédie. On les découvre un jour, enfermées dans les toilettes de l'école, deux d’entre elles grièvement blessées,la dernière sans vie, un revolver à la main. Entre amitiés déçues, jalousie, ambition et rancœur : une enquête psychologique fouillée et menée de main de maître !

Ce roman se lit agréablement dans l'ensemble : il démarre très bien, enfin... très fort, disons, par une scène terrible qui voit la mort d'une jeune fille, des blessures plus ou moins graves pour les deux autres, et la quasi-certitude qu'une des trois a tué ou essayé de tuer ses deux "amies" avant de retourner l'arme contre elle-même.

Le reste du récit est un mélange d'enquête à la suite du meurtre / suicide, et de flash-backs qui concernent les trois filles depuis l'école primaire jusqu'au lycée, parfois plus spécifiquement l'une d'entre elles ou une personne de leur entourage. On comprend bien que l'affaire est complexe et dérisoire à la fois : ces filles n'ont rien d'extraordinaire, leur vie ne l'était pas non plus jusqu'à la tragédie, leurs problèmes étaient ceux de toutes les ados du monde, pourtant ils ont mené à "ça".

Bien sûr on lit jusqu'au bout principalement pour savoir le fin mot de l'histoire, malgré pas mal de longueurs dans le récit. Et, disons-le franchement, on est déçu par la fin, en tout cas en ce qui me concerne. C'est un peu "tout ça pour ça" ! Mais la plupart des avis que j'ai lus sur ce roman sont beaucoup plus enthousiastes, c'est peut-être moi aussi qui me sens trop éloignée de ces drames de d'jeun's avec mon grand âge !  No A essayer quand même pour les curieux (et surtout pour les curieuses)...


Retour à Whitechapel, de Michel Moatti



Citation :
Automne 1941, Amelia Pritlowe est infirmière au London Hospital et tente de survivre aux bombardements de l’armée allemande. Lorsqu’elle reçoit la lettre posthume de son père, elle n’imagine pas qu’elle va devoir affronter un cataclysme personnel tout aussi dévastateur. Sa mère n’est pas morte d’une maladie pulmonaire comme elle l’a toujours cru. Sa mère, Mary Jane Kelly, a été la dernière victime de Jack l’Éventreur. Elle avait deux ans. Mue par une incommensurable soif de vengeance, l’infirmière va se lancer dans une traque acharnée. Elle intègre anonymement la société savante d’experts « ripperologues », la Filebox Society, et va reprendre l’enquête depuis le début, étudiant et répertoriant tous les éléments qui ont touché de près ou de loin chacune des victimes de Jack l’Éventreur. Plongeant ainsi dans les bas-fonds de l’East End victorien, revivant le calvaire de ces femmes qui vendaient leur âme et leur corps pour quelques heures de sommeil, elle va reconstituer les dernières semaines de la vie de sa mère, suivre toutes les pistes et accepter tous les sacrifices pour retrouver celui qui reste encore aujourd’hui une énigme. « Pourquoi ni la police de l’époque, ni les enquêteurs qui ont suivi l’affaire depuis plus d’un siècle n’ont jamais identifié Jack l’Éventreur ? Parce qu’ils cherchaient un homme correspondant à un a priori social ou allégorique. “Jack” n’était pas un médecin fou, ni un membre de l’aristocratie victorienne ou un haut personnage de la cour d’Angleterre. Il était simplement dans la place, tout près de ses victimes, invisible à force d’être là. »

Je m'intéresse beaucoup à l'histoire de Jack l'Eventreur, ne serait-ce que parce qu'elle se déroule à une époque et dans un lieu que j'adore : le Londres du XIXe siècle ! Pourtant, quand on lit des récits ou romans un peu réalistes sur cette période, il n'y a pas de quoi pavoiser : même L'assommoir de Zola donne envie, en comparaison ! Cette atmosphère pourrie dans tous les sens du terme est très bien rendue dans le roman hyper documenté de Michel Moatti : on y sent la misère, le malheur et la saleté comme si on y était. Bien sûr l'apparition de Jack l'Eventreur a encore bien arrangé l'ambiance générale...

J'ai appris avec stupéfaction que tous les meurtres s'étaient déroulés sur une période de trois mois seulement, entre le 31 août et la mi-novembre 1888 ! Je pensais que ça avait duré au moins deux ou trois ans...

Au niveau du roman lui-même, il est conçu bizarrement : c'est une alternance de passages qui ont lieu en 1888, et d'extraits du journal que tient Amelia Pritlowe sur son enquête personnelle. Elle est aidée par la documentation de cette Filebox Society spécialisée dans la "riperrologie" (pour Jack the Ripper, en anglais), et particulièrement par un de ses membres, un ripperrologue beaucoup plus confirmé qui lui sert de documentaliste. Bien sûr elle finira par trouver la solution, qui nous est proposée par l'auteur, lui-même ripperrologue passionné.

Le roman lui-même est suivi de notes de l'auteur fournies et très documentées, où il justifie sa thèse concernant l'identité de Jack l'Eventreur. On y découvre qu'à part la narratrice et son ami qui sont fictionnels, tous les personnages du roman ont vraiment existé et sont présentés avec beaucoup de réalisme. En fait il s'agit presque d'un "faux roman", plutôt d'un documentaire présenté sous une forme plus ou moins romanesque. L'aspect documentaire est d'ailleurs à mon avis plus réussi que l'aspect romanesque, qui fait trop journalistique au niveau de la forme et du style.

Un excellent ouvrage, donc, à recommander à toute personne qui s'intéresse à Jack l'Eventreur et à cette période historique, et qui souhaite en avoir un aperçu vraiment documenté, loin de certaines élucubrations hollywoodiennes !
Revenir en haut Aller en bas
http://lirevoir.unblog.fr/
mcolin23

avatar

Messages : 407
Date d'inscription : 17/04/2012
Age : 51
Localisation : vosges

MessageSujet: Re: Que lisez-vous ?   Sam 8 Fév - 18:37

Je suis en train de lire "Barbe-bleue" d'Amélie Nothomb et j'enchaînerai avec Marie Darrieussecq "Il faut beaucoup aimer les hommes"
Revenir en haut Aller en bas
Cécilia 01

avatar

Messages : 1095
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 46
Localisation : Lyon pour le boulot, Montluel (01) pour la vie à la campagne !

MessageSujet: Re: Que lisez-vous ?   Mer 19 Fév - 19:11

mcolin23 a écrit:
J'ai pas mal de Chattam téléchargés sur ma liseuse mais je n'en ai jamais lu.... c'est bien ?

Désolée, je n'ai pas pu répondre tout de suite...

Ce que j'aime chez lui, c'est sa capacité à décrire des êtres absolument effrayants, dont tu n'imagines même pas que ça puisse exister... Et finalement, aux infos tu te rends compte que parfois la réalité dépasse la fiction comme avec cette fille aux Etats-Unis qui a tué plein de gens depuis l'âge de 13 ans...
Tu te dis que ce n'est pas possible que les gens soient aussi méchants, aussi pervers, aussi tordus...
Il a une capacité à décrire tout ce qu'il y a de plus noir dans l'âme humaine qui me plait bien.

J'ai terminé il y a peu La Trilogie du Mal : le premier est un bon polar, le deuxième est un peu plus glauque et sadique, quant au troisième, il m'a carrément fait flipper !! Après avoir fini le dernier, tu ne regardes plus les araignées de la même façon... !!

Là, j'attaque Le Cycle de l'Homme et de la Vérité, avec Les Arcanes du Chaos, Prédateurs, La théorie Gaïa et la Conjuration Primitive... Pour l'instant, j'ai fini les Arcanes du Chaos et j'attaque Prédateurs. Après Les Arcanes du Chaos, tu ne deviens pas paranoïaque, mais presque... Je ne veux pas trop en dire, pour ne pas te gâcher le plaisir suivant ce que tu vas lire !
Prédateurs démarre sur les chapeaux de roues : 2 meurtres affreux en deux jours... !!

Sinon, dans un style complètement différent, il y a "Autre Monde" : une série de livres racontant comment le monde actuel disparaît parce que La Terre est en colère et que seul les enfants gardent conscience de ce qu'ils ont été et de ce qu'il va falloir qu'ils fassent pour survivre, alors que les adultes se transforment en êtres vils et méchants...

Voilà, je ne sais pas ce que tu as sur ta liseuse, mais tu devrais essayer !

Je t'en dirais plus dans quelques temps, je vais passer quelques semaines à la maison, je vais pouvoir lire tout ce que j'ai en retard !
Revenir en haut Aller en bas
mcolin23

avatar

Messages : 407
Date d'inscription : 17/04/2012
Age : 51
Localisation : vosges

MessageSujet: Re: Que lisez-vous ?   Mer 19 Fév - 21:10

J'ai "promesse des ténèbres", "leviatemps" et ceux dont tu parles "trilogie du mal" et Les Arcanes du Chaos, Prédateurs, La théorie Gaïa.... Je vais peut-être tenter ça aux vacances (dans 10 jours)mais pas le soir... En tout cas merci beaucoup pour les précisions très ... précises !! Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Agnès

avatar

Messages : 11177
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Que lisez-vous ?   Mer 19 Fév - 23:01

Ne vous vexez pas, mais qu'est-ce qui vous attire dans tous ces bouquins où il y a des cadavres à chaque page (ou presque) ? Ne trouvez-vous pas que les infos sont assez tristes comme ça ?
C'est juste une question de curiosité de ma part !
Revenir en haut Aller en bas
Laurence

avatar

Messages : 4715
Date d'inscription : 18/07/2009
Age : 50
Localisation : Genève

MessageSujet: Re: Que lisez-vous ?   Jeu 20 Fév - 0:40

Le suspens ! Pour moi la violence de ce genre de romans est plus un "mal nécessaire" qu'un intérêt en soi, mais suivant les auteurs on ne regrette pas d'avoir supporté quelques scènes peu ragoutantes...

Je suis en train de lire un Franck Thilliez, c'est un peu dans la même veine que Maxime Chattham, parfois il faut s'accrocher mais quand on a commencé on ne peut plus arrêter ! Par contre, il faut éviter de faire ce que j'ai fait avant-hier : commencer un roman en mangeant !  pale 
Revenir en haut Aller en bas
http://lirevoir.unblog.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Que lisez-vous ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Que lisez-vous ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Forum Bénabar :: Le Forum :: Discussions-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: